Perturbation en cours

En savoir plus

Schneider Wibbel

Une histoire cachée derrière cet automate

Réservez votre billet de train Thalys

Des suggestions sont disponibles, parcourez la liste avec les flèches de navigation Bas et Haut.

Saisissez une gare

Des suggestions sont disponibles, parcourez la liste avec les flèches de navigation Bas et Haut.

Saisissez une gare
Passagers
Avez-vous un abonnement ?

Dans la vieille ville, sur la façade du numéro 5 de la Schneider-Wibbel-Gasse, faites connaissance avec l'automate Schneider Wibbel. Schneider Wibbel est le symbole de la ruse rhénane et, à l'origine, un personnage de pièce de théâtre.

Le tailleur Wibbel, maître dans l’art de la tromperie

L'idée du personnage du tailleur Wibbel est née il y a 100 ans. Le dramaturge Hans Müller-Schlösser écrit alors une pièce de théâtre ayant lieu sous l’occupation napoléonienne. L’histoire : le tailleur Wibbel a outragé l'empereur et est condamné à quatre semaines de prison. Le tailleur envoie son ouvrier, Zimpel, purger sa peine à sa place. L’ouvrier meurt malheureusement en prison et tout le monde, ignorant le subterfuge, pense qu’il s’agit de Wibbel. Ce dernier revient à Düsseldorf, sa ville natale et se fait passer pour son frère jumeau. Il épouse alors sa femme une seconde fois et attend le retrait définitif des troupes françaises pour annoncer qu'il est en réalité le vrai tailleur Wibbel ! La pièce, présentée pour la première fois en 1913, a été portée à l'écran plusieurs fois.

L'automate apparaît cinq fois par jour

Aujourd'hui, on peut voir le tailleur Wibbel dans la ruelle éponyme de la vieille ville. Depuis plus de 50 ans, son automate apparaît tous les jours à 11h00, 13h00, 15h00, 18h00 et 21h00 au son d'une horloge à carillon. Non loin de là se trouve une statue du tailleur Wibbel. On dit que la toucher porte chance.

Accès en transports en commun, arrêt « Heinrich-Heine-Allee ».

Schneider Wibbel